Familles spirituelles

Depuis les origines de la vie religieuse, mais de manière renouvelée et plus importante depuis le concile Vatican II, des baptisés cheminent avec des instituts, des fraternités, des monastères, etc. L’intuition évangélique des fondateurs nourrit ainsi la vie spirituelle de nombreux fidèles laïcs : ils sont membres associés, membres d’une fraternité, oblats, amis, coopérateurs… Aux côtés de membres religieux consacrés, ils forment une « famille spirituelle », et nourrissent souvent entre eux un lien vivant.

Mgr Jean-Louis Papin, évêque de Nancy et Toul, concluait le rassemblement des familles spirituelles à Lourdes le 20 octobre 2013 par ces mots : « Tout dans l’Église est ordonné à l’annonce de l’Évangile. Paul VI l’a affirmé avec force dans son exhortation sur l’Évangélisation. Or, l’Église n’accomplira bien sa mission que si ses membres progressent en sainteté. C’est cela qui se réalise aujourd’hui de bien des manières, et notamment dans la vie et le développement des familles spirituelles. Croissance en sainteté et nouvelle ardeur missionnaire vont de pair. »

Au sein du diocèse d’Albi, certaines de ces familles déploient leurs charismes et réunissent des chrétiens engagés, pour grandir dans la foi…