Dieu a ressuscité Jésus. nous en sommes témoins. (Actes 2,32)

Dans le tumulte actuel de notre société française, européenne et mondiale, il peut paraître étonnant que les chrétiens continuent cette année encore a annoncer avec enthousiasme et joie la résurrection de Jésus Christ. Dans un monde usé qui semble parfois à bout de souffle et même suicidaire, la nouveauté de l’événement que nous célébrons n’a rien perdu de sa fraîcheur. Il fait naître une espérance extraordinaire qui à la fois éclaire l’avenir éternel de chacun et donne un regard différent sur le présent.

La résurrection du Christ est un évènement historique qu’offrent les récits transmis par le témoignage des Apôtres rapporté dans les Évangiles. Nous ne devons jamais oublier que les Apôtres ont donné leur vie jusqu’au martyre pour faire connaître au monde ce que l’esprit de |’homme ne pouvait même pas imaginer. La prédication des Apôtres a engendré des générations de croyants depuis les origines de |’Église jusqu’à aujourd’hui. Dans notre diocèse dix-sept adultes recevront les sacrements de l’initiation (baptême, confirmation, eucharistie), au cours des fêtes pascales. Saisis par l’amour du Christ, ces hommes et ces femmes choisissent de répondre à l’appel divin ; arrachés au pouvoir des ténèbres, le Père les fait entrer dans le Royaume de son Fils bien aimé (cf. Col 1, 13).

Ces baptêmes adultes peuvent être une merveilleuse occasion de prendre davantage conscience de notre propre baptême, alors qu’au cœur de la veillée pascale l’Église invite tous les fidèles à renouveler les promesses de leur baptême. Selon l’enseignement de Paul à Tite : « Par le bain du baptême, Dieu nous a fait renaître et nous a renouvelés dans l’Esprit Saint. Cet Esprit, Dieu l’a

répandu sur nous en abondance par Jésus Christ notre Sauveur ; ainsi, par sa grâce, nous sommes devenus justes, et nous possédons dans l’espérance l‘héritage de la vie éternelle » (Ti 3, 5b-7).

Laissons monter de nos cœurs sur nos lèvres la louange pour ce cadeau inouï qui fait de chaque croyant baptisé un temple du Saint Esprit. Remercions le Sauveur qui, par sa passion et sa mort

sur la croix, a obtenu en notre laveur un tel don, apte à nous faire vivre en homme nouveau dans ce monde et pour l’éternité. Que l’allégresse envahisse le cœur et l’intelligence de chaque baptisé libéré de tout lien avec le péché et envahi par la vie-même de Dieu ! Voué à ressusciter des morts

comme son Sauveur, désormais fort de cette espérance et avec une joie confiante, l’homme sauvé avance clans l’existence plein de reconnaissance et d’émerveillement pour ce dessein bienveillant du Père, qui fait disparaître la mort et jaiilir la vie éternelle.

Le Christ est ressuscité, oui, ii est vraiment ressuscité ! Alléluia !

Saintes et joyeuses fêtes pascales à tous les diocésains!

† Jean Legrez, o.p.
Archevêque d’Albi