Que l’homme de désir reçoive l’eau de la vie, gratuitement.(Ap 22,17)

La Bible nous apprend que Dieu a créé l’homme et la femme à sa ressemblance. La famille humaine prend donc sa source en Dieu. Un Dieu Trinité chacune des trois personnes est unique et totalement donnée à l’autre. De cette donation mutuelle se déploie une fécondité éternelle. L’apôtre Jean ne dit pas autre chose lorsqu’il constate : « Quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ». Tel un fleuve immense, l’amour divin se répand donnant la vie et la sauvant elle est menacée.

« Le Verbe s’est fait chair ». Jésus, la seconde personne de la Trinité, est venu dans une famille humaine, accomplissant ainsi le dessein bienveillant du Père voulu de toute éternité et proposant à tout homme de bonne volonté de vivre de sa vie, de sa vie divine. Libre à chacun et chacune d’accueillir avec confiance le projet de Dieu, désireux de partager son bien propre, tel le père de la parabole du fils prodigue. Merveilleux échange : le Fils de Dieu partage la vie fragile des hommes pour leur offrir la vie éternelle, c’est-à-dire une vie durable à l’infini dans l’amour de la Trinité.

Aujourd’hui les époux à la suite de Marie et de Joseph sont-ils prêts à s’en remettre au projet de Dieu sur eux ? Les époux ont pour vocation par le don total et définitif d’eux-mêmes de rendre visible l’amour qui se vit au cœur de la Trinité. Cet amour s’est déjà rendu visible lorsque le Christ s’est donné totalement à l’humanité en partageant la condition humaine jusqu’au sacrifice de sa vie sur la croix, expression la plus haute de la miséricorde divine. Le fruit de cette offrande complète et féconde a été la venue de l’Esprit Saint, qui a donné naissance à l’Église, la communauté des croyants.

L’accueil inconditionnel de la vie par des parents qui s’aiment exprime d’abord leur reconnaissance que Dieu est le créateur. Associés à l’œuvre divine par la procréation, les époux font aussi l’expérience que le Seigneur n’abandonne jamais ceux qui en donnant la vie avec confiance contribuent à offrir la joie à des petits d’homme de devenir enfants de Dieu. Le respect de la dignité de la personne humaine, depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle, manifeste qu’une vie n’a pas de prix, elle est toujours un extraordinaire don de Dieu ouvrant l’entrée dans la vie éternelle.

+ Jean LEGREZ
Archevêque d’Albi