Pédophilie dans l’Eglise : mesures et contact

Il importe de faire connaître le travail réalisé par l’épiscopat français avec la brochure « Lutter contre la pédophilie » (révisée en 2010 et 2017) qui donne les définitions, le rappel de la loi française et de la loi de l’Eglise mais surtout les attitudes à avoir. En 2017, le Guide Lutter contre la pédophilie a été enrichi et mis à jour (textes législatifs, bibliographie), avec toujours le souci d’une meilleure prise en compte des victimes.

Les cursus de formations des prêtres et des divers acteurs pastoraux abordent la question dramatique de la pédophilie. En 2016, de nouvelles mesures ont été annoncées par l’épiscopat. La CEF souligne l’importance que les victimes trouvent « un lieu où elles soient assurées d’être accueillies, écoutées et accompagnées. Outre la rencontre avec l’évêque ou son représentant direct, il est souhaitable que chaque victime puisse entrer en contact facilement avec les personnes en charge de cette écoute.

À cet effet, une cellule est mise en place dans le diocèse d’Albi.
L’adresse mail paroledevictimes@albi.catholique.fr est ouverte aux victimes.

Les évêques de France ont rappelé sans ambiguïté que « notre collaboration avec les autorités judiciaires doit être totale, notre écoute des victimes ouverte et bienveillante. » L’engagement est pris également de faire la lumière, dans chaque diocèse. « Il appartient aux évêques ayant connaissance de faits précis de prendre les mesures conservatoires nécessaires jusqu’à la décision de justice afin de tout mettre en œuvre pour protéger les enfants et les jeunes. »

Dans sa Lettre aux catholiques d’Irlande, Benoît XVI affirmait que la plus grande persécution contre l’Église vient du péché de ses membres, et dénonçait les crimes « qui ont assombri la lumière de l’Évangile à un degré que pas même des siècles de persécution ne sont parvenus à atteindre ». Les crimes pédophiles sont monstrueux et les victimes, les petits, les faibles doivent être toujours plus au centre de nos préoccupations. Ils sont au cœur de l’attention de Jésus lui-même.

Qu’importe le choc enduré par l’Église lorsque de tels crimes sont révélés. Osons même dire : tant mieux si on accorde de l’importance au scandale causé par un prêtre… Cela montre que le prêtre reste pour beaucoup une figure d’exemplarité, cela manifeste que l’adversaire le sait, cela révèle ce que nous attendons de nos prêtres. Mais cela doit aussi crier quel est notre désir de sainteté, notre ardeur à être configurés au Christ ! Et c’est sûrement là que se trouve notre plus belle façon d’aimer tous les prêtres qui vivent comme des serviteurs fidèles et silencieux, comme des bons pasteurs, comme de véritables pères.

Contact

Une cellule est mise en place dans le diocèse d’Albi.

L’adresse mail paroledevictimes@albi.catholique.fr est ouverte aux victimes et aux proches.

Approfondir votre lecture