Installation du Père Eméric Akpovo à Sorèze

Dimanche 24 septembre, Monseigneur Jean Legrez a installé le Père Eméric Akpovo comme curé du secteur paroissial de Sorèze – Dourgne.

Au début de cette belle célébration, la communauté s’est présentée à son nouveau curé : la vitalité de la paroisse et des relais d’Église, le territoire, les différentes initiatives… Les clés des 12 églises du secteur ont été confiées au nouveau curé pour qu’il y proclame la Parole de Dieu, y célèbre les sacrements, qu’il y prenne soin des petits, des pauvres et des malades, en collaboration avec les autres personnes qui exercent divers ministères en Église.

En l’église Notre-Dame de la Paix de Sorèze, le Père Eméric n’a pas manqué de relever que ces 12 églises constituaient comme une couronne de 12 étoiles pour la Reine de la Paix à qui il a consacré la paroisse.

 

Nous devons tous redécouvrir, dans la foi, le vrai visage de la paroisse, c’est-à-dire le «mystère» même de l’Eglise présente et agissante en elle. Si parfois elle n’est pas riche de personnes et de moyens, si même elle est parfois dispersée sur des territoires immenses, ou indiscernable au milieu de quartiers modernes populeux et confus, la paroisse n’est pas, en premier lieu, une structure, un territoire, un édifice ; c’est avant tout « la famille de Dieu, fraternité qui n’a qu’une âme». C’est « une maison de famille, fraternelle et accueillante »; c’est « la communauté des fidèles ».

En définitive, la paroisse est fondée sur une réalité théologique, car c’est une communauté eucharistique. Cela signifie que c’est une communauté apte à célébrer l’Eucharistie, en qui se trouvent la racine vivante de sa constitution et de sa croissance et le lien sacramentel de son être en pleine communion avec toute l’Eglise. Cette aptitude se fonde sur le fait que la paroisse est une communauté de foi et une communauté organique, c’est-à-dire constituée par des ministres ordonnées et par les autres chrétiens, sous la responsabilité d’un curé qui, représentant l’Évêque du diocèse, est le lien hiérarchique avec toute l’Eglise particulière.

Exhortation apostolique Christifideles laici (Les fidèles laïcs), Saint Jean-Paul II

Photos : Pascal Laur et Bernard Canac

Comment se passe l’installation d’un curé ?

Les prêtres, et en particulier les curés, sont les collaborateurs de l’évêque dans sa triple charge d’enseigner, de conduire et de sanctifier le peuple de Dieu. Au long de la messe, le rituel met en valeur les trois missions confiées par l’évêque au curé. Cela correspond à 3 moments importants de la messe :

Le nouveau curé reçoit la mission de proclamer l’Évangile.

Avant la lecture de l’Évangile, l’évêque lui remet le livre de l’Évangile en le bénissant, puis le nouveau curé proclame l’Évangile.

« Père, en vous nommant curé de cette paroisse, je vous donne mission d’y annoncer à tous l’Évangile de Jésus Christ, Seigneur et Sauveur. Vous enseignerez fidèlement le peuple chrétien qui vous est confié par la prédication, par la catéchèse proposée à tous les fidèles, et aussi par toutes les autres formes de réflexion spirituelle et d’approfondissement doctrinal. Vous exercerez cette mission avec la collaboration des prêtres et des diacres, et avec l’aide des laïcs.
Que Dieu bénisse votre ministère et qu’il soit dans votre cœur et sur vos lèvres pour proclamer la Bonne Nouvelle, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen ! » 

Il proclame sa foi publiquement,

devant l’évêque et devant tout le peuple qui lui est confié.

« Maintenant il convient que vous fassiez, selon la tradition de l’Église, devant moi-même votre évêque et pasteur de l’Église d’Albi, et devant la paroisse qui vous est confiée, la profession de foi catholique. L’Église l’a reçue des apôtres et elle la transmet fidèlement de génération en génération. Vous en êtes le témoin et le garant auprès des fidèles de cette paroisse dont vous êtes le pasteur ».

Il invite à la sanctification à l’offertoire.

« Père, en vous nommant curé de cette paroisse, je vous donne mission d’œuvrer à la sanctification des fidèles par la force de l’Esprit Saint donné à tous les membres du corps du Christ. Ainsi rendront-ils gloire à Dieu, notre Père, faisant grandir la charité entre tous. Vous présiderez la célébration de la liturgie. Vous veillerez à ce que les sacrements soient donnés et cette communauté paroissiale habitée par le goût de la prière. Et surtout, qu’elle trouve sa force et sa joie dans l’eucharistie, mémorial de la mort et de la résurrection du Christ, signe de l’unité de l’Église, source et sommet de tout apostolat ».