Ordination diaconale de Pierre Nguyen Van Son

Ordination_PierreNguyenVanSon_1928 c

En la fête de saint Jean-Baptiste, le jeune Pierre Nguyen Van Son a reçu l’ordination diaconale en vue du sacerdoce, des mains de Mgr Jean Legrez, archevêque d’Albi. Après la canicule de la semaine, la cérémonie a eu lieu dans l’église Notre-Dame du Val d’Amour, toutes portes ouvertes. Dans le chœur avaient pris place un grand-nombre de prêtres  et de diacres du diocèse, les frères séminaristes de l’ordinand, ainsi que les servants d’autel. Les premiers bancs de l’assemblée dans la nef, étaient occupés par la famille et les amis vietnamiens venus notamment de Toulouse. On notait aussi la présence de représentants de Jeunesse-Lumière, que ce dernier avait fréquenté.

Pierre Nguyen Van Son restera à Graulhet

« C’est un beau cadeau de fête que cette ordination, en ce 24 juin », a déclaré Mgr Jean Legrez, manifestement très heureux de présider cette célébration. Monseigneur Legrez a évoqué aussi les deux caractéristiques du prophète Jean Baptiste, prédicateur et précurseur du Messie. Il précisait ensuite les 3 missions principales du diacre : le service de la Parole de Dieu, le service de l’autel et le service de la charité. Concernant l’affectation de Pierre, il indiquait à la grande joie de l’assemblée présente, que Pierre resterait attaché à la communauté paroissiale Graulhet Briatexte.

Ordination_PierreNguyenVanSon_1960 c

Musique occidentale et extrême-orientale

Le chœur diocésain dirigé par Catherine Barthe a animé par ses chants la célébration et l’organiste de Saint-Sulpice, Alexandre Tarayre, a soutenu les chants de l’assemblée et du chœur diocésain. Après la communion, les amis de Pierre ont interprété un émouvant chant d’action de grâces en vietnamien.

Ordination_PierreNguyenVanSon_1992 c

Les premiers pas de Pierre Nguyen Van Son en tant que diacre à Notre-Dame du Val d’Amour

En fin de célébration, Pierre Nguyen Van Son a remercié chaleureusement Mgr Legrez et tous ceux qui l’avaient aidé sur ce chemin diaconal. Le  curé de la paroisse, Daniel Rigaud, après le chant à Notre-Dame a convié les personnes présentes à un apéritif place du Val d’Amour, derrière l’église, pour un partage de délices salés et sucrés préparés par les paroissiens. Moment intense de joie et de partage.

Ordination_PierreNguyenVanSon_2057 c

Le lendemain, dimanche 25 juin 2017, Pierre Nguyen Van Son, a inauguré son ministère de diacre en prononçant sa première homélie, rappelant les paroles de Jean-Paul II au début de son pontificat en octobre 1978 : « N’ayez pas peur ! » ; il terminait en reprenant le psaume 26 : « Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ? ».

Pierre-Jean Arnaud
Photos : Marielle Guiraud

Pierre Nguyen Van Son est né au Vietnam il y a 30 ans. Après sa formation initiale, il travaille dans l’exploitation rizicole familiale et comme bénévole au presbytère de sa paroisse ; il passe aussi deux ans au Petit séminaire. C’est à la rentrée 2009 qu’il arrive en France. Il commence l’apprentissage du français avec un groupe d’autres Vietnamiens qui se préparent aussi à entrer dans le ministère.

Après une année passé à l’école Jeunesse Lumière à Pratlong, il arrive au séminaire Saint-Cyprien à la rentrée 2011. Il va y effectuer sa formation. Le désir de devenir prêtre lui est venu bien tôt, en particulier en voyant les prêtres de sa paroisse au Vietnam. Pierre est un homme efficace, sur lequel on peut compter, droit, appliqué ; il est loyal, discret, profond. Et si on regarde bien (il faut regarder ses yeux si l’on veut voir son état intérieur !), on contemple tout de suite beaucoup de choses…

Pour servir le Seigneur il a accepté bien des sacrifices : l’éloignement de sa famille, l’apprentissage du français, l’ouverture à une nouvelle culture. Il signale par exemple que la relation aux jeunes est bien différente ici que celle qu’il a connue dans son pays d’origine, la manière de vivre l’obéissance et tant d’autres choses. Il n’a pourtant pas hésité. Cela montre la profondeur de sa relation au Seigneur. Il a vraiment le goût de transmettre ce qu’il a lui-même reçu.

Au cours de sa première année de séminaire, alors qu’on lui demandait s’il avait peur de devenir prêtre en France, il a répondu : « Au début, oui. Mais maintenant, ça va… Les Français ont été missionnaires au Vietnam et c’est la réciproque aujourd’hui. »

Pierre est un homme qui tiendra les engagements qu’il prend. Il connaît aussi les moyens humains et spirituels pour y faire face, avec joie et équilibre, que ce soit l’assiduité à la prière, ou à la vie fraternelle avec les autres. À travers les insertions à Castres et à Graulhet, mais aussi les vacances, Pierre a découvert progressivement le diocèse d’Albi, on peut dire qu’il y a fait son trou.

Monseigneur, le peuple chrétien a été consulté et ceux à qui il appartient d’en juger ont donné leur avis. Aussi j’atteste que Pierre Nguyen Van Son a été jugé digne d’être ordonné.

P. Vincent Siret,
Supérieur du séminaire Saint-Cyprien